top of page

La préparation mentale : carence dans l’entreprenariat du web

Dernière mise à jour : 19 janv. 2022



L’entrepreneuriat n’échappe pas aux aléas, aux imprévus, aux obstacles. Y faire face est capital pour pérenniser son activité, s’y préparer aussi. A l’image d’un sportif de haut niveau, il faut être un vrai compétiteur avec soi-même et avoir une organisation quasi-militaire pour réussir. Les sportifs se préparent mentalement pour se surpasser, franchir chaque obstacle physique comme psychologique (c’est inévitable qu’on le veuille ou non). Alors pourquoi pas les entrepreneurs du web ?


La nécessité de se préparer mentalement, encore plus que dans le sport


Si la préparation mentale est devenue récurrente dans le sport, elle n'est encore que trop peu employée, voire pas du tout, dans l'entrepreneuriat, et c'est bien dommage. D'autant plus que la notion de mental, ou de mindset (état d’esprit) est encore plus importante dans le business qu'en sport. En sport, c’est très souvent le meilleur qui gagne. Novak Djokovic a certainement un mental extraordinaire, mais avant cela, sa technique et son niveau de jeu sont supérieurs à ceux de ses adversaires. Généralement la hiérarchie est respectée. Et dans les affaires, est-ce le meilleur produit ou service qui l’emporte ? Rien n'est moins sûr.


Que l’on soit sportif de haut niveau ou entrepreneur, nous faisons tous face à des blocages mentaux commet émotionnels qui nous freinent dans notre progression. Ces freins nous empêchent d’augmenter notre clientèle, d’accroître notre chiffre d’affaires, de se former sur de nouvelles compétences ou domaines, de faire évoluer notre modèle comme notre personne en fin de compte. Tout ça est question de mental, d’émotionnel et de comportement, s’y préparer pour mieux faire face est nécessaire, faut-il encore être ambitieux.


Une erreur classique de l’entrepreneur est de croire qu’il peut capitaliser sur une idée pendant des années voire des décennies. D’autant plus sur le web et les réseaux sociaux, aucun modèle n’est viable sur ce laps de temps. Il faut savoir rebondir et surtout anticiper les nombreux changements du marché, des modes de consommation et des algorithmes. Un bon entrepreneur remet en question sont fonctionnement et ce qu'il est tous les jours. C’est aussi celui qui sait prendre du recul. Parfois il faut accepter que ça ne veuille pas marcher, de se tromper, le plus important est de faire un pas de côté, puis de passer à autre chose.


Constance émotionnelle et dépolarisation pour faire la différence


On le sait, dans l’entreprenariat, une semaine on peut signer de beaux contrats, faire de bons résultats et tout va pour le mieux. Cependant, le lendemain l’un de vos clients se rétracte, ce que vous aviez prévu s’effondre, vous avec. C’est un cycle perpétuel, surtout dans le web et les réseaux sociaux. Se préparer à ces aléas, en parler avec d’autres permet de relativiser et de se motiver à atteindre ses objectifs. En fin de compte, cela permet d’avoir une constance émotionnelle lissée sur l’année pour bien développer son entreprise et éviter ses montagnes russes émotionnelles qui créent des blocages.


La dépolarisation quant à elle, permet de libérer une charge émotionnelle. Elle permet de s'autoriser à être soi-même, peu importe le regard et les événements extérieurs. Fini la comparaison avec les autres, son objectif est de regagner confiance en soi sur la durée, elle rejoint cette notion de constance émotionnelle. Cela permet aussi d'avoir un alignement entre nos pensées, nos actions et notre visualisation.


La préparation mentale grâce à la dépolarisation est nécessaire afin de percevoir les avantages et les inconvénients de chaque situation pour grandir. A l’image d'un aimant, le positif n'existe pas sans le négatif. Il est primordial de visualiser l'aimant dans son intégralité pour pouvoir gérer une situation au mieux de ses capacités. En effet, si l’on coupe un aimant en deux, il y a aura toujours un côté positif et un côté négatif quoi que l’on fasse.


Accepter cette partie négative de toute situation permet de voir la partie positive pour ce qu'elle est vraiment sans la mettre sur un piédestal et ainsi la rendre plus accessible. Retenez bien que rien n'existe sans son opposé : le jour et la nuit, la joie et la tristesse, … Une fois cette notion acquise, on peut dépasser ses records et ses blocages personnels en enlevant la pression liée à la vision uniquement positive de ses objectifs. Une vision trop haute de ses objectifs poussera à se minimiser face à eux.


La dépolarisation vous permettra de faire une réelle différence dans votre business et de passer à l'étape supérieure si l’on est coincé au stade de la visualisation. En effet, Pierre David (préparateur mental spécialisé dans la dépolarisation et fondateur de l'Académie de la Haute Performance) explique que la visualisation relève du domaine de l'imaginaire (partie neurologique) et tant qu'elle n'est pas en alignement avec ce que l'on ressent corporellement (partie physique), il y a un décalage.


La dépolarisation permet de vaincre ce décalage et d'être enfin en alignement entre ce que l'on désire et ce que l'on ressent.


Comments


bottom of page